Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Géographie > Terres Sauvages

GemmeTerres Sauvages

Au sud de Glargh

lundi 10 septembre 2012, par PenOfChaos

Voici une région relativement plate, n’en déplaise aux Nains, mais réputée pour ses hauts lieux d’aventure !

On y trouve en premier Glargh, l’une des plus grandes villes, ancienne capitale de la Terre de Fangh, ainsi que Kjaniouf dans la partie basse. Les Terres Sauvages sont une étape importante pour les aventuriers se déplaçant d’Est en Ouest, ou inversement.

La partie Ouest, qui longe le fleuve Elibed, est un lieu particulièrement fréquenté puisque c’est le chemin le plus pratiqué pour aller de Glargh à Waldorg (à pieds ou par bateau). On y trouve aussi une partie de la forêt de Schlipak, Zoyek, Bardol, Doduville, Fort Taluzar et Fort Zomok. Les aventuriers vont principalement récupérer des quêtes ou croiser des commanditaires dans cette partie de la carte.

JPEG - 167.7 ko
Terres Sauvages
L’aventure au sud de Glargh

La partie Est est une région d’aventures riche en dangers. Les Terres Sauvages sont peuplées de Barbares et de créatures diverses (animaux, monstres et curiosités magiques). On y trouve des ruines ainsi que des lieux oubliés, impies, maudits, ou les trois en même temps. Ce sera le cas des Ruines de Salar, du mont Trozaarb, Ombrefloue, Les Vieux Murs, le donjon de Quilaar, la Tour Movak, Shuul, le lac des Ouklafs. Quelques donjons dans cette zone sont référencés par la Caisse des Donjons également. Au Nord on peut également se promener dans une partie du Marécage de l’Éternelle Agonie, et au Nord-Est dans les Collines d’Altrouille, petit pays habité majoritairement par les semi-hommes. Le long de la rivière Kraouk on peut trouver quelques campements barbares (Clans Raggak, Grosgourdin, Ruchka, Les Hyènes) et au sud quelques villes-étapes comme l’oasis de Tepaboh, Bourg-de-Baie ou encore Tepaleh. Certaines villes permettent d’embarquer pour la Crique des Pirates Mauves.

Emprunter une piste en Terres Sauvages de Kwzprtt, c’est déjà n’avoir pas trop peur du danger. De nombreux prédateurs errent dans ces plaines, ainsi que des Barbares en quête de butin, des bandits et des créatures malsaines échappées des ruines ou des lieux maudits susnommés. Ainsi, Voyager de Glargh à Bourg-de-Baie par la piste traversant les plaines est donc beaucoup moins populaire que l’emprunt du long chemin qui suit le fleuve et la côte...