Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Géographie > Caladorg (visite)

GemmeCaladorg (visite)

Pour souffler entre deux aventures

lundi 31 janvier 2022, par PenOfChaos

Caladorg est la ville principale en Caladie, pays prospère voisin de la Terre de Fangh. C’est un grand port fluvial à mi-chemin de la civilisation et des pays exotiques, on ne peut rien demander de mieux pour prendre un peu de bon temps entre deux aventures.

La ville a été construite en bordure du Remnok, un fleuve assez court descendant des monts caladiens. Le cours d’eau est large à cet endroit, avec un courant lent, mais sur la moitié droite il y a moins d’un mètre de fond, ce qui permet juste le passage des barques. Les bateaux de transport ou de plus gros tonnage sont donc cantonnés à la moitié gauche du fleuve. Sur toute la partie nord du fleuve, une fois passé le pont des Niouzelles il n’y a plus que de petites embarcations sur l’eau, principalement des esquifs de pêcheurs qui ont coutume de se rassembler aux pêcheries de Gardu. Les docks du Centre et les pontons de Brezul sont donc utilisés pour le commerce, tandis que les docks de Jalabert Premier servent plutôt à la plaisance. C’est que la population de Caladorg est assez prospère et pas mal de notables disposent de bateaux capables de passer sous le pont pour descendre jusqu’à la mer. Les voyageurs au long cours sont parfois contents de remonter le fleuve pour s’arrêter là quelques temps, profitant du calme de l’endroit pour échapper par exemple aux tempêtes qui peuvent avoir lieu sur le littoral. Cela dit, toute personne étrangère qui veut amarrer son bateau doit payer une taxe gérée par les autorités portuaires.

JPEG - 1.1 Mo
Cité de Caladorg
L’essentiel de Caladorg.

L’intérieur de la cité se découpe en quartiers thématiques. Au centre, on retrouve tous les sièges du pouvoir : le palais actuellement occupé par le dynastie de Zarberg III, les principaux temples, les banques et les bâtiments administratifs ou dédiés au négoce, ainsi que les centres d’érudition où l’on enseigne diverses choses. Le parvis Gérador accueille deux fois par an un grand marché permettant aux gens des autres villes de commercer avec ceux de la capitale, moment privilégié aussi pour la décade du négoce, qui permet à des notables de se rencontrer pour parler de projets commerciaux variés ou signer des contrats.

Pour le reste, il y a deux blocs d’échoppes, l’un au sud et l’autre au nord (les plus cossus étant évidemment au nord, proches des quartiers riches), deux quartiers d’artisans et deux quartiers spécifiques pour les tavernes, où l’on retrouve aussi les hôtels. La ville propose également un espace dédié aux rencontres sportives diverses, les arènes Brogmil, et plusieurs lots d’entrepôts gardés servent aux gens à stocker ou à s’échanger des biens. L’ensemble de la cité est sécurisé par deux garnisons installées au nord et au sud, ainsi que par les recrues du Fort Trombize en cas de gros souci. De petits postes de garde se trouvent placés un peu partout dans l’enceinte, souvent à l’angle de deux rues.

Pour ce qui concerne les habitations, dans l’ordre des richesses on a la zone des nobles, tout en haut, ensuite les quartiers résidentiels (Flantin, les Fachoulis) puis la basse-ville, et enfin le très vieux quartier qu’on appelle à juste titre « Les Taudis », rescapé d’une vieille époque où tout était construit n’importe comment. De vieilles guildes installées ici, tels que la guilde des Matelassiers, celle des Tisserands et celle des Vanniers, ainsi que des criminels notoires ont le contrôle du quartier et font leur possible pour empêcher les autorités de raser l’endroit pour construire du neuf, ce qui induit un climat un peu tendu et quelques incidents. De l’autre côté, des résidences prévues pour les étudiants sont situées en marge du square, le seul espace vert de la ville, non loin des centres d’érudition. On y trouve des étudiants de tous les âges, la plupart envoyés par leurs parents ou leurs proches depuis les villes de moindre importance pour « faire leurs études » et, souvent, pour s’installer sur place après coup.

Enfin, tous les gens qui n’ont pas pu avoir de maison à l’intérieur de la ville, les banlieusards, sont regroupés en quartiers proches des portes d’accès à la cité, mais ne sont pas forcément les plus à plaindre. Ce sont de petits hameaux tels que Tournolde, Brezul, Garduc et Santrolde. Leur localisation leur permet de se livrer à des activités agricoles et à la chasse, et l’on trouve donc pas mal de champs sur le pourtour de la ville. Ce sont donc eux en grande partie qui fournissent la nourriture aux gens de la cité, un marché mis en place par les autorités de la ville en échange de l’assurance que ces fermiers font leurs courses à l’intérieur de la ville et non pas en ouvrant boutique eux-mêmes (les contrôles sont stricts et sévères). Sur la rive à droite du fleuve on trouve aussi pas mal de petits villages opportunistes, tels que Nuizal ou le hameau des Crocs, où les villageois ont tendance à se spécialiser dans les activités de pêche ou la manutention de cargaisons en provenance de Port-Bilzute ou des mines. Il passe pas mal de gens par là, et comme la sécurité y est assez faible on va y trouver les contrebandiers ou les individus qui tentent de passer inaperçus. Chacun de ces hameaux a une ou deux auberges pas très bien fréquentées.

Pour finir, parmi les grosses fortunes du coin on trouve la famille Duglo-Fich, qui possède un immense manoir au sud de la ville. Ces gens ont fait leur beurre depuis des générations en achetant de nombreuses habitations et commerce à Caladorg, qu’ils louent ensuite au plus offrant. Les principaux fabricants d’alcool caladiens sont aussi là, avec la brasserie Nial et la distillerie Franca. Enfin, un club de mages est installé dans la très belle tour Bulrag, au nord de la ville. En effet, suite à divers problèmes, la magie a été peu à peu bannie de la ville comme c’est le cas plus ou moins à Glargh. Ici, les mages font leur travail en paix et fournissent des services payants à l’ensemble de la population, sur rendez-vous.


Jeu de rôle : vous trouverez les cartes et tableaux correspondant à la région dans l’extension Fernol et Caladie, à la rubrique des scénarios et plans.