Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Géographie > Mliuej

GemmeMliuej

Cité de la bière

mardi 31 août 2004, par PenOfChaos

Il n’est pas d’endroit dans la terre de Fangh proposant plus de variétés et de volume de bières que cette ville.

Mliuej est une ville assez importante, nichée à la base des montagnes du Nord et arrosée de plusieurs sources menant au fleuve Elibed. Le terrain aux alentours, extrêmement fertile, est dédié à la culture de houblon, de malt, de céréales et de fruits servant à fabriquer plus de 500 variétés de bières. La configuration même de la ville est assez étrange : le centre est presque complètement constitué de tavernes, la basse ville contient les habitations, et la périphérie héberge les brasseries. Dans la banlieue, on trouve les fermes exploitant les plantations.

Les habitants sont assez curieux, car ils se livrent quotidiennement à un étrange manège. Partant des habitations le matin, ils travaillent dans les brasseries, puis vont à midi hanter les tavernes, avant de repartir travailler. Le soir, ils reviennent dans les tavernes, et ainsi de suite, consommant alors les produits qu’ils fabriquent dans la journée. Ces processions à heures fixes donnent lieu à de véritables "bouchons" de badauds à demi ivres, raison pour laquelle les rues principales sont larges et bien dégagées.

JPEG - 138.2 ko
Plan de Mliuej
Pour avoir une vue d’ensemble de la ville...

La ville doit produire énormément afin de pouvoir exporter, considérant la consommation des habitants. Les Nains vivant sous les montagnes un peu plus haut, et viennent plusieurs fois par an faire leurs stocks (en profitant pour visiter les tavernes), sachant aussi qu’à Mliuej on ne refuse pas de servir un Nain, comme ça peut être le cas dans certaines villes aux lois étranges. Des bateaux fluviaux partent chaque semaine pour emporter les bières les plus fines vers Glargh, où à lieu jour et nuit une grande foire proposant tous les produits de la terre de Fangh.

Il existe une légende concernant le nom de la ville et sa consonnance étrange. En effet, il fut répertorié par Ouarge Gutten, un cartographe voyageur qui avait passé la nuit sur place. A l’époque ce n’était qu’un village blotti autour de deux ou trois brasseries, et Gutten avait tenté en vain de comprendre le baragouin des habitants, lorsqu’il les interrogeait à la taverne pour savoir quel était le nom de ce village si accueillant. Gutten devait choisir entre EKduje, Arhghwhah, Mliueukjeu, Jaeivacjemenzoif et Bouztoijavévomirrh et finalement apposa "Mliuej" sur son registre (afin que le nom soit à peu près lisible).

JDR : d’autres informations, plus détaillées, sont disponibles dans le site du jeu de rôle à la rubrique des plans.