Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Bestiaire > Fées de Schlipak

GemmeFées de Schlipak

Guide de survie du touriste fanghien, rubrique "créatures de Schlipak"

mercredi 6 octobre 2004, par Armorphée

Et voilà une nouvelle édition du Guide de survie du touriste fanghien, plus complète, mise à jour et abordable par un plus large public ! Cet article consacré aux Fées de Schlipak vous permettra de mieux appréhender vos peurs, d’oublier toutes les sornettes qu’on a pu vous faire croire durant votre enfance et d’avoir une chance de ressortir de la forêt non seulement vivant, mais en plus, avec des tonneaux de bière.

Les Fées de Schlipak

Entre les confins des eaux visibles et des pluies invisibles vivent les Gallois.

Les Gallois ont des formes harmonieuses et de bonnes bières. Ils parlent vite et mettent des looôloôoooloô partout mais on s’habitue. Sauf en fin de soirée où on ne comprend pas bien ce qu’ils disent car ils mettent de plus en plus de looôloôoooloô.

Parfois, les moutons gallois sont super aussi, et je ne vous parle même pas des belettes galloises ou des koudous et des acacias parce que ça, ça n’a rien à voir.

Et voilà, c’est typiquement le genre de discours que vous tiendra une fée de Schlipak quand vous lui demanderez quelle est la direction du prochain village. De même qu’elle vous répondra "la tête en bas dans un seau rempli de piranhas" si vous lui demandez l’heure.

Oubliez toutes les sornettes qu’on raconte sur les fées habituellement, aucune ne tentera de vous attirer dans une ronde infernale, ni n’échangera votre enfant à la naissance contre une betterave ! Que de superstitions grotesques dignes de l’homme des cavernes.

Par contre, il est possible qu’elle vous force à jouer au Grand Jeu de la Fromagerie ou dessine des moustaches et un chapeau de Napoléon à votre nouveau-né.

Pas la peine d’amener votre berceau à Schlipak en espérant que ces créatures se pencheront au-dessus, aucune fée ne donnera de don à votre enfant, à la rigueur s’il est sympathique elles joueront dix secondes avec lui et tenteront de lui piquer ses billes ou sa madeleine, si c’est un petit canaillou, elles auront tôt fait de voir si ça peut voler...

Qui sont elles ?

Fines brasseuses mais aussi habiles masseuses d’où leur slogan "On brasse, on masse, c’est la classe" leurs massages à la mousse de Beamish ont déjà fait leur réputation. Pour une somme modique un séjour thérapie pour l’éternité sous les collines du petit peuple vous sera offert.

Bien qu’elles comptent parmi les créatures les mieux adaptées à Schlipak, elles ne vous donneront pas toujours les meilleurs conseils, ne prenez pas garde à leurs "moi, quand je vois un acacia, je le bute" ou encore "vous savez qu’il n’y a plus d’ewoks ici depuis que le dernier a fait la blague que vous venez de faire ?"

Dans le fond, elles ne sont pas mauvaises, elles n’ont tout simplement pas le même sens des réalités que vous.

Leurs chansons proches de la nature et de la naïveté féerique ("Quand on pète sous les blettes" "J’aime les moules" "Il sentait bon le fumier chaud, mon coléoptère" enchanteront votre passage dans ces sous-bois. De toute façon, vous n’aurez pas le choix.

D’une famille différente de celle des elfes, ni blondes, ni grandes, ni élancées, elles ont un langage qui ne nécessite pas de se coincer la langue entre les dents et de retirer toutes les voyelles pour être articulé.

Et elles aiment bien les nains, parce que contrairement à ce qu’on pourrait croire elles sont plus grandes qu’eux. Et ils achètent leur bière. Et on peut leur tirer la barbe.

Où rencontrer une fée après le spectacle ?

Elles aiment sortir le soir, quand le soleil couchant laisse apparaître dans le ciel un mélange de couleur rouge oranger, pour aller se bourrer la gueule et parier au black Jack O’lantern. On dit que chaque petite fleur parsemée de pastels a connu le vomi d’une fée.

A défaut de croiser une fée, vous pouvez ramener un de ces pétales embaumés.

Quelles sont les différentes fées ?

Les plus connues sont les fées du feu, de la terre, de l’air, et de l’eau.

Vous vous en doutez, la petite fée du feu sera toujours prête à vous allumer un feu avec vos propres vêtements, la fée de la terre adorera vous confectionner des gâteaux de boue, la fée de l’air jouera souvent avec les odeurs, et la fée de l’eau fera couiner vos chaussures.

Parmi elles, la plus improbable (elle se cache des visiteurs qui de toute façon l’évitent) : la fée blagueuse : vous la reconnaîtrez facilement, elle aime à imiter des bruits de tronçonneuse derrière votre dos et attacher ensemble tous les lacets d’une compagnie.

Quelles sont les précautions que je dois prendre quand j’en croise une ?

Quand t’en croises une ? ha ha mais c’est déjà un peu tard enfin... aucune en particulier, les fées ont leur logique propre [1], qui finalement, est très logique en soit. Ce sont plutôt les autres qui ont un grain. Donc évitez d’être trop niais ou de ne pas rire à ses blagues devrait suffire. Pour l’instant.

Sinon, n’arrosez jamais d’eau une fée après minuit, ça risque de sentir le chien mouillé. De plus, buveuse d’alcool, elles prendrait cela pour une offense.

Comment attirer une fée ?

Facile. Déposez une assiette remplie d’une délicieuse galette à la frangipane au pied de l’arbre le plus majestueux de la forêt, faites fuir les animaux qui s’en approcheraient et attendez.

Comment se fait-il que ma galette n’ait pas fonctionné ?

Etes-vous bien sûr d’avoir déposé une galette à la frangipane ? Si oui, il se peut que la connexion n’ait pas été établie entre l’odeur gourmande et la fée. Recommencez l’opération plus tard dans la journée.

Je ne crois pas aux fées de Schlipak de toute façon

Ce n’est pas mon problème. Et tant que vous n’en croisez pas ce ne sera pas le vôtre.

Et j’aimerais qu’on parle d’autre chose

Rien de plus simple, il suffit d’aller consulter d’autres rubriques.

Je n’y avais pas pensé

Ah, ça arrive, ce n’est pas bien grave. Pourquoi vous regardez ca ?


Notes additionnelles de Runegui

La fée de Schlipak (Feu) : Pyropatéticienne

Les fées de Schlipak sont connues pour leur extrême ’classe & distinction’ ; des quatre types existant, la pyropatéticienne est probablement la plus vulgaire. C’est sans aucun complexe qu’elle allume à droite à gauche les feux de la passion et ceux de la forêt.

Si les représentant en cosmétiques trouvent dans cette fée une cliente de ’taille’ (hum), plus d’un colporteur/marchand/aventurier a vu son cœur et son caleçon roussis de concert à la suite d’un mot malheureux : ces natures bouillantes n’aiment pas les calembours réchauffés.

JPEG - 148.6 ko
Fee du feu
Illus. Guillaume Albin

Comme toutes les fées de Schlipak, la Pyropatéticienne brasse une bière enchantée qu’elle sert à ceux qui trouvent grâ(ss)e à ses yeux ; cette bibine magique confère une Haleine Ardente durant une lune complète par gorgée mais inflige de Douloureuses Hémorroïdes en cas d’échec sur un Jet de sauvegarde contre les piments. Les Nains (qui traitent volontiers avec les fées de Schlipak) vendent (un nain ne donne jamais rien) parfois cette bière à leurs amis les plus détestés pour rigoler.

La fée de Schlipak (Air) : Aérospéciale

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’élément du vent n’est pas toujours synonyme de grâce et de légèreté ; la fée du vent (ou Aérospéciale) se trouve être la plus grassouillette de ses consœurs, en plus de souffrir de ballonnements chroniques - d’où les terribles complexes qui la minent.

JPEG - 162.4 ko
Fee de l’air
Illus. Guillaume Albin

Jalouses des photos de fées délicates qu’elles trouvent chaque semaine dans leurs journaux féminins favoris (le "Cosmotrampolitain" ou le "femme factuelle"), certaines fées Aérospéciales se lancent comme des fusées (- !-) dans les régimes les plus stricts ou les sports les plus extrêmes, parfois sans prendre la précaution de vérifier leur matériel : on ne compte plus les aventuriers aplatis par une fée sans parachute ou les canoë renversés par une fée en plein rafting sauvage, au point que la CDD envisage de faire entrer ces accidents dans la catégorie "catastrophes naturelles & inéluctables" pour les remboursements, ce qui est très avantageux (pour eux).

Comme toutes les fées de Schlipak, les fées Aérospéciales brassent une bière enchantée aux propriétés étonnantes, à savoir la diminution de moitié de la gravité appliquée au buveur pour chaque gorgée avalée. Après une pinte complète, il est théoriquement possible de se mettre en orbite en éternuant, alors attention aux abus.


[1Propre... ça dépend, c’est moins évident quand elles vomissent