Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Géographie > Mine de Jambfer

GemmeMine de Jambfer

chez les barbus grincheux

jeudi 5 janvier 2017, par PenOfChaos

La mine de Jambfer est creusée dans une montagne d’importance moyenne qui surplombe le village de Birtek, à trente kilomètres environ au nord de Mliuej, dans les montagnes du Nord. Jambfer, c’est le berceau du Nain de la compagnie des Fiers de Hache ! Il y a d’autres mines à proximité ainsi que des villages de moindre importance.

JPEG - 80.4 ko
Plan de situation de Jambfer
Illus. Pen of Chaos

Le plan de situation et l’entrée à Jambfer

Admettons que vous soyez un aventurier en quête de fortune, et que vous ayez envie de passer quelques jours à Jambfer.

Vous voyez ici une large zone marron (la montagne) et une zone plus claire en bas, qui constitue le paysage extérieur. Il y a deux entrées distinctes qui s’enfoncent sous la montagne : celle de gauche, destinée au transport ferroviaire, et celle de droite qui est un boyau piétonnier. Les trois plans réduits, au centre de la carte, sont disponibles en version détaillée, avec ou sans texte.

JPEG - 93.7 ko
A l’intérieur de Jambfer
Illus. Pen of Chaos

Chaque entrée est flanquée d’un poste de garde, une sorte de petit fortin habité par des guerriers nains. Des voyageurs devront justifier de leur présence et acquitter des taxes diverses avant d’entrer.

Ce que nous appelons « l’entrée rail » est plutôt utilisée pour charger des wagons avec des choses lourdes et encombrantes, que ce soit pour entrer ou sortir. La voie ferrée va tout droit jusqu’à la gare de triage de Jambfer Ouest, en passant par le poste de garde Mirandur, où des vigiles vont vérifier que tout est en règle et que personne n’attaque leur cité. Ici encore, les personnes qui acheminent de la marchandise pourraient avoir à acquitter une autre taxe (une sorte de péage). Il est important de s’amuser avec le concept de péage chez les nains, car vous pouvez vous en servir de bien des façons. Par exemple, il peut y avoir des péages pour passer du quartier centre vers le quartier ouest, et inversement. Une quête qui vous demanderait de faire plusieurs aller-retour entre les différents quartiers coûterait ainsi des pièces d’or à chaque passage. Il est aussi possible d’interdir l’accès à la voie piétonnière et d’obliger les gens à passer par le rail, auquel cas (et même s’il est tout à fait possible de marcher à côté des voies, mais ça leur sera interdit) ils devront payer quelque chose pour se faire transporter par wagon sur deux cent mètres (il n’y a pas de petit profit ! ).

La galerie piétonnière de droite mesure à peu près cinq mètres de large et est assez haute de plafond, donc on peut tout à fait l’emprunter avec un chariot normal (en payant une taxe à l’entrée). C’est d’ailleurs plus ou moins recommandé, dans la mesure où les gardes à l’entrée vous obligeront à ne pas laisser traîner votre véhicule dehors (où vous feront payer pour le surveiller, la fameuse « Prime de gardiennage »).

Enfin, contrairement à d’autres cités du même genre, Jambfer est très proche de « la surface ». Il n’y a qu’une centaine de mètres de galerie à parcourir avant d’arriver dans les quartiers d’habitation, alors que pour d’autres il peut y avoir plus d’un kilomètre. Cela ne diminue aucunement le prix des taxes de transport, par ailleurs.

Jeu de rôle : vous pouvez jouer dans cette mine grâce à une solide extension, du même nom, que vous trouverez à la rubrique des plans sur le site de distribution de notre JDR. Elle contient pas mal de choses, ainsi que des tables des rencontres.