Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Matériel > Canons

GemmeCanons

et armes à poudre

mardi 16 décembre 2014, par PenOfChaos

Les récents progrès en matière d’ingénierie ont permis à des savants - osera-t-on les appeler ainsi ? - de fabriquer des armes bruyantes non magiques à fort pouvoir de destruction.

Les gens du commun n’ont pas coutume d’en voir, car ces armes ne sont encore utilisées que par les soldats, les nains et... les gobelins.

Oui, les gobelins, vous avez bien lu. Ces traîne-pieds-sales seraient même, de l’avis de plusieurs érudits, les inventeurs du concept, ce qui suit une certaine logique dans la mesure où ce sont eux qui ont inventé la poudre qui permet de les utiliser. J’ajoute que cette théorie est réfutée à la fois par les nains et les humains, ces deux peuples essayant de s’approprier l’invention pour en tirer le meilleur parti...

Enfin, quoi qu’il en soit, la fabrication d’un canon nécessite de nombreuses connaissances. Il faut concevoir un fût de métal très solide, dans lequel on compresse de la poudre, et on termine ensuite le remplissage avec une « munition ». La mise à feu de la poudre provoque une explosion qui éjecte la « munition » en direction de la cible et lui cause des blessures sévères, à condition d’arriver à positionner le fût dans la bonne direction.

JPEG - 97.5 ko
Artilleur gobelin
Illustration : Guillaume Albin, couleur POC, Éditions Le Grimoire

Mais bien sûr, cela ne fonctionne pas à tous les coups. Les armes conçues par les gobelins, en particulier, auraient tendance à exploser sur place (environ une fois sur dix), ce qui aboutit à blesser les utilisateurs plutôt que les cibles.

Grâce aux efforts de quelques ingénieurs éclairés, on commence à voir des répliques de « canons » de petite taille en Terre de Fangh, utilisables par une seule personne et qui peuvent se transporter aisément. On parle ici du crache-plomb de maraudeur, du pistofeu d’assaut, du long-tireur de chasse ou encore des versions rustiques provenant des ateliers gobelins telles que le groupok-laï, le niafoula-goz ou encore le niafoula-boudoul. Méfiez-vous de ces armes de mauvaise fabrication, que vous soyez d’un côté ou de l’autre du fût !

JDR : pour en savoir plus sur ces objets et obtenir leurs caractéristiques, lisez le document d’extension sur les armes à poudre dans le site du JDR