Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Sorcellerie > Cauchemar Vivant de Khornettoh

GemmeCauchemar Vivant de Khornettoh

La danse du sang

lundi 26 janvier 2009, par PenOfChaos

En Terre de Fangh, il existe un adage commun à presque tous les peuples : les danseurs sont des tapettes. Ceci n’est pas forcément perçu comme tel chez les Elfes, et ce n’est certainement pas un sujet de rigolade chez les disciples de Khornettoh.

En effet : lorsque les adeptes du dieu du sang et de la guerre atteignent le niveau cinq, ils peuvent développer la compétence de cauchemar vivant.

Pour simplifier, c’est une danse de guerre qui permet de découper les gens, mais en ajoutant le sens du spectaculaire. Le guerrier virevolte, taillade, sautille, tournicote et pirouettise au milieu de ses victimes, s’octroyant par des mouvements imprévisibles un certain nombre de bonus à l’attaque et à la défense. Certains parmi les plus sadiques vont même jusqu’à chanter d’antiques versets barbares, ce qui est particulièrement agaçant.

On raconte que certains conflits des temps anciens furent gagnés grâce aux danseurs de guerre de Khornettoh, comme la grande bataille de Westaideustorii [1]. L’effet produit sur certains esprits simples est assez spectaculaire.

Dernièrement, dans l’affaire de la Couette de l’Oubli, des prêtres affiliés à Dlul ont prétendu qu’un affrontement qui aurait fait des dizaines de victimes de sectes différentes aurait été lancé par une Danse du Cauchemar vivant. La scène se déroulait près de la Tour d’Arghalion.

Notez qu’il existe un doute chez les érudits, concernant le fait que les cauchemar vivant s’inspirent peut-être des danseurs de guerre elfes, mais ceux-ci ne trouvent pas le sujet très drôle. Un colloque se réunit chaque année dans le bois N’talamela pour débattre du sujet [2].


[1Qui était particulièrement dansante, paraît-il.

[2C’est très ennuyeux, ce colloque. Je vous conseille d’aller plutôt à la foire au boudins de Valtordu, qui a lieu à la même date.