Encyclopédie Naheulbeuk

Accueil > Histoire > Personnalités > L’Ogre

GemmeL’Ogre

Son histoire, et quand est-ce qu’on mange

jeudi 16 mars 2006, par PenOfChaos

Les aventuriers ne partent pas tous en quête de gloire, de richesse et de puissance. La perspective de nouvelles choses à goûter peut leur suffire.

L’Ogre est né dans une vieille grotte moisie, on ne sait pas trop quand. La datation chez les ogres n’a pas vraiment d’importance, le temps pour eux se résume à l’espace qui sépare le repas du moment où le ventre fait "grruikkeekkk".

Originaire de la lisière Est de la forêt de Schlipak, habitué à voir des humains par la proximité du village de Zoyek, l’Ogre n’a pas beaucoup voyagé. Son père A’ghueirk n’avait pas de métier, mais il était respecté dans la communauté ogre, et sa mère se contentait de défendre la caverne à l’aide d’une grosse branche séchée au feu et ornée de clous rouillés.

L’Ogre aimait bien écouter les animaux de la forêt, et les chants des lutins et des elfes de passage, allongé dans les fourrés - il pouvait y passer des journées entières. Un jour, privé de champignons à l’huile par son père [1], il décide de quitter le domicile parental, sans pour autant que cela gêne ses parents [2]. C’est chose courante chez les ogres, la famille n’a pas beaucoup d’importance, ni d’ailleurs la perspective de se retrouver sans logement ni but dans la vie.

JPEG - 156.8 ko
L’Ogre aime les saucisses
Illustration : Marion Poinsot / couleur Sylvie Sabater, éditions Clair de Lune

Après quelques semaines d’errance, il finit par traverser le fleuve Elibed et s’approche de Glargh. En fouillant dans les poubelles de la banlieue pour y chercher son goûter, il fait la connaissance d’une jeune magicienne, le premier humain à sa connaissance capable de parler son langage et de ne pas prendre un air horrifié quand il apparaît. Il est évident alors pour lui qu’il n’est pas obligé de la manger, et qu’il est bien plus amusant de voyager avec quelqu’un. Plus tard, il croise un type étrange devant un magasin, qui parle à son amie, il ne comprend rien mais ce n’est pas grave, de toutes façons il s’amuse bien et il peut grignoter un saucisson à l’ail.

Ils marchent pendant un certain nombre de jours, et son amie lui explique qu’il vont rencontrer des gens qu’il ne faut pas manger. C’est le début d’une grande aventure. Bon, tant pis, de toutes façons il a tué un ours, alors ça fait des provisions pour la route !

Depuis sa rencontre avec la Magicienne, il a visité de nombreux lieux en Terre de Fangh et tabassé pas mal de personnes. Son sens spécial de détection du danger a sauvé la peau des Fiers de Hache à de nombreuses reprises !


[1Une punition récoltée pour avoir négligé la chasse

[2"Ago tlakoh zom eto louk", dit alors son père - littéralement va donc crever ailleurs